AccueilDécouverteEspèces animalesMoufette rayée
Moufette rayée

Moufette d'Amérique

print send digg delicious
  • Présentement 3.99/5 étoile.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
comments 1 commentaire

Moufette rayée

Caractéristiques de la Moufette rayée 

Famille : Mustélidés
Longueur : 50 à 75 cm
Poids : 1 à 6 kg
Mue : Au printemps et à l’automne
Maturité sexuelle : 7 mois
Longévité : 4 ans

  • Très myope, odorat excellent
  • Pattes courtes armées de solides griffes non rétractiles
  • Long pelage noir lustré
  • Deux grosses rayures blanches couvrent le dos
  • Queue longue et touffue de 17 à 28 cm, noire, souvent parsemée de poils blancs

La Moufette rayée (Mephitis mephitis) appartient à la famille des Mustélidés, dont font aussi partie la belette, le vison et la loutre. On la retrouve sur presque tout le territoire nord-américain. Elle est toutefois absente de la partie la plus au nord du Canada et de la côte de la Colombie-Britannique. Au Canada, on compte 4 sous-espèces de moufettes.

Des habitats variés

MoufetteLa Moufette rayée est présente dans une grande variété d’habitats. Elle fréquente les forêts mixtes ou feuillues, les prairies et les régions agricoles et elle ne défend pas de territoire. Elle s’adapte aisément à la vie de ville et de banlieue ce qui peut la rendre parfois incommodante, surtout si elle décide de s’établir chez vous!

La tanière

La moufette s’établit habituellement dans le gîte abandonné d’une marmotte ou d’un renard. Long de 2 à 6 mètres, le terrier descend à environ 1 mètre de la surface et peut avoir 5 entrées. Le nid est tapissé d’herbes et de feuilles. La moufette peut aussi élire domicile sous un bâtiment, sous une souche ou dans un tas de pierres.

La rencontre amoureuse

Au printemps, le mâle part en quête de femelles. La rencontre amoureuse donne lieu à de bonnes batailles entre les deux partenaires. Immédiatement après l’accouplement, la femelle chasse le mâle qui peut s’accoupler avec plusieurs femelles.

Une croissance rapide

Début mai, après une gestation de 62 à 68 jours, la mère donne naissance à 5 ou 6 petits, en moyenne. Les petites moufettes pèsent environ 30 g et mesurent à peine 10 cm, queue comprise. La croissance des bébés est rapide. En une semaine, ils doublent de poids.

À la queue leu leu

Moufette bébé

Dès l’âge de 2 mois, les petits sont initiés à la recherche de nourriture. À la fin de l’été, les petits suivent leur mère en circulant à la queue leu leu. À l’automne, ils sont autonomes, mais choisissent souvent de passer l’hiver bien au chaud dans le terrier de maman.

Hiberner en groupe

Les moufettes hibernent en groupe : on peut retrouver jusqu’à 12 individus dans un même terrier, surtout des femelles adultes accompagnées de leurs petits. Il arrive qu’un mâle se joigne au groupe, mais la plupart du temps, le mâle se réfugie en solitaire dans sa propre tanière.

Un long sommeil

En décembre, la moufette plonge dans un sommeil qui se poursuivra jusqu’en mars. Elle n’hiberne pas vraiment, mais son métabolisme est considérablement ralenti. Par temps doux, il arrive qu’elle sorte brièvement de sa léthargie pour aller se nourrir. Au cours de l’hiver, la moufette perdra environ 30 % de son poids.

Une omnivore très utile

Grande consommatrice de petits mammifères, la moufette varie son régime selon les saisons. Graines, noix, fruits, larves, charognes, insectes, oisillons et amphibiens font aussi partie de son menu. Elle est surtout utile parce que son alimentation se compose en partie d’organismes nuisibles aux humains.

Un parfum bien spécial

Avant de se défendre, la moufette donne plusieurs avertissements; elle grogne, gratte le sol et lève la queue dans les airs. Si l’adversaire persiste, elle contracte ses 2 glandes anales et l’asperge d’un liquide jaunâtre très nauséabond. Ce musc peut être projeté avec précision à 5 ou 6 m de distance et 4 à 5 fois d’affilée, si nécessaire.

Prédateurs

MoufetteLe parfum de la moufette tient à distance les prédateurs. Ainsi profite-t-elle d’une vie plutôt tranquille, à condition de ne pas croiser un grand-duc qui lui, ne se laisse pas intimider par son odeur. Plus rarement, elle fera aussi partie du menu du lynx roux, du renard, du coyote et du pékan, s’ils ne trouvent vraiment rien d’autre à se mettre sous la dent.

Articles connexes
Milieux forestiers
60 % des espèces d’oiseaux et 76 % des mammifères dépendent du milieu forestier.
Forêt boréale
La forêt boréale constitue l’une des principales réserves d’oxygène de la planète.
Refuge Pageau
Le Refuge Pageau recueille des centaines d’animaux sauvages de la forêt boréale.
Il parle avec les loups
Le film Il parle avec les loups nous entraîne dans un monde mystérieux où les barrières entre l’humain et l’animal s’effacent. Au nord du Québec, en Abitibi, dans un pays de grands espaces, Michel et Louise Pageau consacrent leur vie à soigner des animaux sauvages blessés, pour ensuite les remettre en liberté. Le fait que cela ne soit pas toujours possible les a amenés à créer un Refuge pour héberger ceux qui ne peuvent être libérés.
Liens
Le Refuge Pageau Orignaux, ours, loups et lynx sont au rendez-vous. Plusieurs espèces d’oiseaux de proie vous y attendent aussi.
Commentaires

M.

Par MICHEL MILLAIRE, 2017-01-23, 12h19

Quelle hauteur dois-je faire un petit mur pour empêcher une moufette de l'escalader...est-ce que 24 pouces est suffisant ?

Laisser un commentaire


Enlever l'image L'image doit être au format jpeg et ne pas dépasser 10 Mo.
La résolution doit être inférieure a 3000x3000


Code de vérification
Saisissez les caractères qui apparaissent dans l’image ci-dessus. Si vous ne pouvez les lire, cliquez ici.