AccueilAccueil nouvelles >
Nouvelles

Les ZICO, paradis des oiseaux

13-07-2011

oiseaux

Vous savez ce qu’est une ZICO? Cet acronyme signifiant «zone importante pour la conservation des oiseaux» désigne des sites reconnus internationalement et répartis dans près de 200 pays. Au Québec, on retrouve plus de 150 ZICO dont 10 sont accessibles à moins d’une heure trente de Montréal.


C’est le cas des ZICO du lac Saint-Pierre, du canal de Beauharnois et du lac Boivin à Granby, pour ne citer que celles-là. Ces sites ont été sélectionnés, entre autres, parce qu’ils abritent une espèce en danger de disparition ou une concentration d’oiseaux représentant au moins 1 % de la population nationale, continentale ou mondiale.


Géré ici par Nature Québec, le programme vise à protéger la faune ailée et son territoire, tout en mettant le site en valeur par des panneaux d’interprétation, par exemple. L’organisme offre une expertise aux communautés locales qui demeurent responsables de la ZICO.


INTERNATIONAL


Tout a commencé dans les années 1980 alors que l’organisme Birdlife International, situé à Cambridge au Royaume-Uni, a voulu mieux faire connaître ses recherches en Europe et celles de l’International Wetland Research Bureau. Les sites les plus importants pour la faune ailée ont été identifiés puis répertoriés dans un document intitulé Important Bird Areas in Europe.


La démarche s’est poursuivie au Canada en 1996 par Nature Canada et Études d’Oiseaux Canada. En 2000, Nature Québec devenait responsable du programme au Québec, les sites étant choisis selon les critères de Birdlife International.


LOCAL


Des exemples de ZICO ? Seulement dans le secteur de Beauharnois, on en retrouve trois accessibles dont la ZICO des Marais-de-Saint-Timothée, traversée par une piste cyclable.


Ces marais abritent des concentrations de guifette noire et de grande aigrette dépassant 1 % de la population nationale. Il en est de même pour le petit plongios, autrefois appelé petit butor, de plus considéré comme espèce en péril au Canada.


Pour nous aider à comprendre le milieu, trois panneaux d’interprétation ont été installés à la halte du parc régional du Canal de Beauharnois. Le lac Saint-Pierre n’est pas en reste, avec deux ZICO accessibles, dont celle de Nicolet et Baiedu- Febvre, réputée pour ses concentrations d’oies des neiges.


1O ZICO ACCESSIBLES


Distance: moins d’une heure trente de Montréal
1- Nicolet et Baie-du-Febvre
2- Plaine inondable de Saint-Barthélemy
3- Lac Boivin (Granby)
4- Marais de Saint-Timothée
5- Canal de Beauharnois
6- Barrage de Beauharnois
7- Marais de Saint-Étienne (Beauharnois)
8- Parc des Rapides (LaSalle/Montréal)
9- Réserve nationale de faune
du lac Saint-François (Dundee)
10- Parc national de Plaisance
www.naturequebec.org/zico
***


À EXPLORER AUSSI


Pointe-à-Caron, au lac Saint-Pierre
À Louiseville, entre Berthierville et Trois-Rivières, la Pointe-à-Caron demeure à découvrir pour observer les oiseaux qui arriveront du Sud par milliers au cours des prochaines semaines.


Sur la Rive-Nord du lac Saint-Pierre, la plupart des gens ont tendance à aller dans le secteur de Saint-Barthélemy, à cause des spectaculaires rassemblements d’oies des neiges et de bernaches du Canada dans les champs inondés.


Plus à l’est, la Pointe-à-Caron mérite tout autant une visite, car on y voit une plus grande variété d’oiseaux. D’une longueur de 985 mètres, la passerelle sur pilotis est l’une des plus longues au Québec. Nous reparlerons des plus longues passerelles, la semaine prochaine. www.comiteziplsp.org


La Tournée des Montérégiennes
Cette année, la Tournée des Montérégiennes, organisée par le réseau À-Vie-Forme, aura lieu tous les dimanches matin, entre le 1er et le 22 mai. Les randonnées guidées auront lieu, peu importe la température, aux monts Saint-Grégoire, Yamaska, Brome et Rougemont. Coût de la randonnée : 6$ (plus frais d’accès de 4 $ au Mont Saint-Grégoire).


Avis aux jeunes aventuriers : les randonneurs ont souvent plus de 50 ans. Si vous cherchez l’amour au détour d’un sentier, mieux vaut vous joindre à des randonnées organisées pour un groupe d’âge qui vous convient davantage. www.avieforme.ca
Le parc du Mont-Orford sur Facebook


Dans la nouvelle page Facebook du parc national du Mont-Orford, on retrouve un mélange d’informations et d’anecdotes des dernières semaines. Il est question, entre autres, des réservations des tentes Huttopia, des conditions de neige et d’une visiteuse qui a eu la chance de photographier un orignal.


Source: Canoe.ca


Bookmark and Share