AccueilAccueil nouvelles >
Nouvelles

Le phoque des champs

06-04-2011

phoque

Des phoques sont aperçus à l'intérieur des terres dans le nord-est du Nouveau-Brunswick, le long de rivières, parfois même dans des champs loin de la mer.


Durant les premiers jours de janvier, un phoque du Groenland a été photographié aux abords de la rivière Tracadie. Il y a quelques jours, un gros phoque gris a été vu dans un champ tout près du village de Saint-Léolin.


Ce deuxième phoque se trouvait donc à plusieurs kilomètres de la baie, près d'un affluent de la rivière du Nord, qui traverse le Village historique acadien.


Yves Godin a vu l'animal de près. « J'étais à côté, à peu près à cinq ou six pieds. Il mesurait plus de six pieds. Il pesait d'après moi entre 500 et 1000 livres. C'était vraiment un gros phoque », estime M. Godin.


Pour le repos et la nourriture


Mike Hammil, spécialiste des mammifères marins à Pêches et Océans Canada, propose une explication pour ce nouveau phénomène.


« On voit ça surtout les dernières années parce qu'il y a moins de glace tôt en hiver. Je pense que les phoques cherchent une place où se reposer. Souvent, ils débarquent sur la plage, sur la terre », explique Mike Hammill.


Les changements climatiques pourraient donc apporter leur lot de surprises ou de phénomènes inhabituels. « Si ça continue, on va voir des phoques dans les rivières qui commencent à chercher de la nourriture », prévoit M. Hammil.


En remontant les rivières, selon le biologiste, le phoque pourchasse les éperlans. Pendant que les pêcheurs attendent impatiemment la formation de glaces pour pêcher l'éperlan, des phoques profitent de leur absence pour remonter les rivières en se régalant de ce poisson.


Source: Radio-Canada.ca


Bookmark and Share