AccueilAccueil nouvelles >
Nouvelles

Le diable de Tasmanie est menacé d’extinction

20-03-2011

Diable de Tasmanie

par Stéphanie Hugot-Lusignan, Jeudi 20 janvier 2011


Le diable de Tasmanie (Sarcophilus harrissii), marsupial vit sur l’île de Tasmanie en Australie est menacé d’extinction à cause d’un virus provoquant un cancer meurtrier qui décime peu à peu sa population. Selon la revue Scientific American l’espèce est touchée par une tumeur cancéreuse appelée « Devil facial tumour disease » (DFTD). Cette maladie très contagieuse aurait tuée 90% des populations où la maladie est observée depuis 1996. La bouche de l’animal est colonisée par des tumeurs ce qui l’empêche de se nourrir et le fait donc mourir de faim. La contagion est extrêmement rapide car les animaux se mordent entres eux pendant l’accouplement et leurs combats. Afin de faire face à cette mortalité, plusieurs sanctuaires sont en cours de construction afin de protéger les animaux encore sains et d’en assurer leur reproduction, indispensable pour la survie de l’espèce. Devil Ark est l’endroit le plus récent construit sur cinq cents hectares en Australie. Une partie de ce projet a été financé par le gouvernement australien dans le cadre du programme « Save the Tasmanian Devil ». Mais les sanctuaires manquent encore de financements afin d’être entièrement opérationnels. L’objectif est d’accueillir plus de mille diables de Tasmanie à terme.


La population de diables de Tasmanie dans la nature est estimée entre quarante et cent mille individus, e, fort déclin. Si le chiffre semble important, il est à rapporter à l’extinction massive récente à laquelle fait face l’espèce. Si il n’est pas trop tard pour agir, il ne faut en revanche pas traîner et espérer que les initiatives de reproduction en captivité soient courronnées de succès.


Crédit photo : wikimedia commons - Wayne McLean


Source: Zegreenweb.com


Bookmark and Share