AccueilAccueil nouvelles >
Nouvelles

Et si le climat était sauvé par les ours ?

26-02-2011

Le 4 novembre dernier, le juge fédéral américain Sullivan a exigé une clarification auprès du Département de l’Intérieur qui pourrait bien changer la face du monde, à savoir: les ours polaires sont-ils «menacés» («threatened») ou «en danger» («endangered»)? Seule cette dernière qualification implique en effet une protection active de l’espèce, et donc une action par les pouvoirs publics sur les causes de la menace. Or, la fonte des glaces et la dégradation de l’habitat du fait du réchauffement climatique sont les principales menaces qui pèsent sur l’ours polaire. Lequel réchauffement climatique est causé par les gaz à effet de serre… On comprend donc qu’en 2008, l’administration Bush a décidé de considérer l’ours polaire comme «menacé» mais pas «en danger».


C’est précisément ce point, contesté par plusieurs ONG environnementales, pour lequel le juge souhaite avoir une précision de l’administration Obama. Si l’administration décidait de revoir le classement de l’ours en faveur de plus de protection, cela pourrait en même temps lui offrir une nouvelle légitimité juridique pour agir sur les émissions de gaz à effet de serre… CQFD!


C’est pour cela que le Center for Biological Diversity a lancé une campagne de lobbying pour obtenir une «bonne décision» de l’administration. L’administration Obama a jusqu’au 23 décembre pour répondre au juge.


Pour lire la suite, consultez le blogue de Libération.fr


Bookmark and Share