AccueilAccueil nouvelles >
Nouvelles

Un secret du requin révélé

02-03-2011

Les travaux d'une scientifique de l'Université d'Alabama ont permis de dévoiler l'un des secrets permettant au requin d'être un redoutable prédateur. Sa capacité à nager vite et à changer de cap sans ralentir serait due à des écailles qui contrôlent le flux de la circulation de l'eau sur son corps.


Le requin, dont la réputation de redoutable prédateur a marqué l'imaginaire collectif, serait capable d'accomplir ces manoeuvres grâce à des écailles ultrasouples qui se trouvent sur certaines parties de son corps, notamment derrière les branchies sur les côtés du corps, selon Amy Lang et son équipe. C'est là que la séparation du flux de circulation d'eau a la plus grande probabilité de se produire.


L'équipe s'est basée sur des mesures et des modèles informatiques pour déterminer le fonctionnement de ces écailles. Mme Lang compare le corps du requin à une balle de golf, dont la surface alvéolée lui permet de voler plus loin en la rendant plus aérodynamique. « Nous pensons que les écailles sur la peau du requin nageant très vite assurent les mêmes fonctions dans l'eau », explique-t-elle.


Cette découverte pourrait d'ailleurs avoir des conséquences au-delà du monde animal, selon Amy Lang. « [Elle] pourrait éventuellement trouver des applications dans le contrôle de la séparation du flot d'air dans la conception des avions, des hélicoptères, des turbines d'éoliennes », a-t-elle souligné, « partout où la séparation des flux d'air est un problème potentiel ».


La séparation des flux d'air est un élément essentiel dans la conception des avions et de leur système de navigation. S'il est mal maîtrisé, ce phénomène peut provoquer des remous qui affectent la vitesse et la stabilité de l'appareil.


Source: Radio-Canada.ca avec Agence France Presse


Bookmark and Share