AccueilAccueil nouvelles >
Nouvelles

Biotechnologie : l'espoir des forêts de demain ?

22-10-2010

Tout comme les humains, les arbres aussi possèdent un génome c'est-à-dire l’ensemble des gènes d’un organisme ( cf cours de bio de 3ème). En étudiant la génomique forestière, des chercheurs canadiens ont réussi à améliorer la qualité de certains arbres.


L’amélioration génétique : le principe.
Pour une fois on ne vous parle pas de manipulations génétiques scabreuses, on profite juste de ce que nous a donné mère nature. Les chercheurs se sont intéressés aux arbres supérieurs qui possèdent des caractéristiques utiles (forte croissance, bois de qualité, résistance aux insectes et aux maladies…). Ces derniers sont sélectionnés et comparés en plantation expérimentales. Les meilleurs sont ensuite utilisés pour la production de plants de reboisement et à la création de nouvelles générations. Par contre, il faut normalement de 20 à 30 ans avant de pouvoir sélectionner ces supergéniteurs. Voilà pourquoi la génomique prend toute son importance. Cette méthode permet d’accélérer ce processus et d’identifier les arbres prometteurs alors qu’ils ne sont encore que de petites pousses, La sélection cible directement le gène plutôt que le caractère d’intérêt. Les chercheurs visent donc à identifier des marqueurs génétiques qui permettent de prévoir les caractéristiques de l’arbre en quelques jours seulement. Il est ainsi possible de prévoir le potentiel d’adaptation, de croissance, de qualité du bois et de résistance aux épidémies et aux maladies de l’arbre.


Pour lire l'article complet, consultez greenzer.fr


Bookmark and Share