AccueilAccueil nouvelles >
Nouvelles

Chasse «photographique» aux oiseaux migrateurs

17-10-2010

oiseaux migrateurs

En plus de cap Tourmente, dont la réputation pour l'observation des bêtes à plumes n'est plus à faire, plusieurs sites dispersés un peu partout au Québec constituent des endroits propices, l'automne venu, pour admirer les oiseaux en migration. Voici quelques suggestions de lieux, moins connus et faciles d'accès, à visiter jumelles en mains.


À l'automne, les envolées de milliers d'oies des neiges offrent un spectacle faunique exceptionnel, dont les représentations ont lieu tout le mois d'octobre et jusqu'à la mi-novembre. De nos jours, ce ballet aérien n'a plus uniquement lieu sur les battures du Saint-Laurent, car depuis quelques années, les oies des neiges changent leur corridor de migration. Résultat: de nouveaux sites d'observation font le bonheur des ornithologues.


«Depuis 25 ans, la population des oies explose et les haltes migratoires débordent. Les oies blanches adoptent de nouvelles habitudes et, futées, elles choisissent des sites exempts de chasse», explique Samuel Denault, spécialiste de la gent aviaire, qui travaille à l'Observatoire d'oiseaux de Tadoussac.


Autre phénomène récent: cette sauvagine ajoute à sa diète un nouvel aliment pour reprendre des forces: le maïs. Donc, ce n'est pas un hasard si les nouvelles haltes se situent en zone agricole.


Pour lire l'article complet, consultez Cyberpresse


Bookmark and Share   
 
Inscription à la liste
Pour être informés des nouveautés, inscrivez-vous à la liste d'abonnés.
S'inscrire
promo