AccueilAccueil nouvelles >
Nouvelles

L’Indonésie pleure son corail

01-09-2010

corail

Les coraux indonésiens souffrent gravement du réchauffement de l’eau. L’Association pour la protection de la faune et de la flore (WCS pour l’acronyme anglais) constate une véritable hécatombe dans les récifs coralliens du nord-ouest de l’archipel.


« C’est l’événement de mortalité du corail le plus grave et le plus rapide jamais enregistré », révèle l’étude menée par les universités James Cook (JCU - Australie) et Syiah Kuala (Indonésie), dont les résultats sont rapportés, ce mercredi 18 août, par la WCS. Les biologistes marins étudient depuis mars 2005 les récifs de la région d’Aceh, au nord-ouest de l’île de Sumatra.


En mai dernier, les chercheurs avaient constaté la décoloration de 60 % des coraux de la zone. Ce « blanchissement » apparaît lorsque les algues microscopiques (appelées zooxanthelles), vivant dans les tissus coralliens, en sont expulsées. Les zooxanthelles fournissent aux coraux leur nourriture et leur couleur.


Quatre mois plus tard, 80 % de ces coraux étaient morts. Si le phénomène d’extinction à la suite du blanchissement est connu depuis plusieurs années, c’est la rapidité du dépérissement de la population corallienne qui inquiète les chercheurs dans le cas présent.


La hausse de la température dans la mer d’Andaman (incluant les côtes du Myanmar, Thaïlande, îles de Nicobar et d’Andaman, et le nord-ouest de l’Indonésie) semble être responsable de cette hécatombe. Fin mai, la National Oceanic and Atmospheric Administration [NOAA, l’administration américaine en charge de la météorologie et de l’océan], recensant les « points chauds » situés dans les zones coralliennes, a en effet relevé des températures de l’eau atteignant 34°C, soit 4 degrés de plus que la moyenne des autres années.


Pour lire l'article complet, consultez le Journal de l'environnement


Bookmark and Share   
 
Inscription à la liste
Pour être informés des nouveautés, inscrivez-vous à la liste d'abonnés.
S'inscrire
promo