AccueilAccueil nouvelles >
Nouvelles

Tanzanie: la «grande migration» menacée par une autoroute

30-08-2010

migration zebres

Un projet d’autoroute dans le parc national du Serengeti, en Tanzanie, coupe le chemin d’immenses troupeaux de gnous et de zèbres qui migrent pour trouver de l’eau.
Chaque année des centaines de milliers de gnous, de zèbres et de gazelles migrent du parc national tanzanien du Serengeti, en Tanzanie, vers la réserve frontalière de Masai Mara, au Kenya. Cet événement spectaculaire, unique au monde, qui attire de très nombreux touristes dans la région, est menacé par un projet d’autoroute en Tanzanie. 


Malgré la mobilisation des associations de protection de l’environnement, de plusieurs institutions et du secteur touristique contre ce projet, le président tanzanien Jakaya Kikwete le maintient. Il l’a précisé cet été dans une allocation à la télévision nationale. L’objectif est de relier par la route la ville d’Arusha (au nord-est de la Tanzanie) et la ville de Musoma, située au bord du lac Victoria.


Le tracé de cette autoroute coupe le nord du parc national du Serengeti, inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. 50 km, sur les 480 à construire, croisent le chemin des gnous, des zèbres et des gazelles qui remontent vers le nord pour leur fameuse migration. Le président a suggéré de ne pas goudronner une partie de la route pour préserver cette migration. Mais les opposants au projet sont extrêmement inquiets.


Pour lire l'article complet, consultez Science et Avenir.fr


Bookmark and Share   
 
Inscription à la liste
Pour être informés des nouveautés, inscrivez-vous à la liste d'abonnés.
S'inscrire
promo