AccueilAccueil nouvelles >
Nouvelles

Le crocodile de mer de Bornéo n'est plus menacé d'extinction

14-07-2010

La population de crocodiles marins s'est fortement redressée ces dernières années à Bornéo, ce qui pousse les autorités de l'île asiatique à réclamer qu'il ne soit plus considéré comme une espèce menacée. Il y a entre 11.000 et 15.000 Crocodylus porosus contre 1.000 à 5.000 il y a 20 ans au Sabah, l'un des deux États malaisiens de Bornéo, l'immense île que se partagent la Malaisie, l'Indonésie et Brunei, a indiqué lundi Augustin Tuuga, directeur adjoint des services de la Faune sauvage de l'Etat. De ce fait, le crocodile de mer ne devrait plus être considéré comme un animal "en danger" à Bornéo par la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES), a-t-il ajouté. Ce changement rendrait plus facile la chasse de ces reptiles alors que la demande est forte pour leur peau, notamment pour la maroquinerie, et leur viande, appréciée en Asie. "Pour que cela arrive, nous devons mettre en place un mécanisme nous permettant de suivre les évolutions de la population et d'être sûrs qu'elle reste à un niveau acceptable", a souligné M.Tuuga. Les crocodiles marins sont, avec ceux du Nil, les plus grands reptiles vivants avec une taille pouvant atteindre 4 à 6 m. Leur population a fortement diminué en Asie mais reste importante en Australie et en Papouasie-Nouvelle-Guinée. A Bornéo, la hausse du nombre d'individus a provoqué celle des attaques contre les humains, dont 23 sont morts et 15 blessés en dix ans, selon M. Tuuga. La dernière est celle d'un homme, dévoré alors qu'il pêchait des coquillages ce mois-ci.

Source: AFP, juin 2010


Bookmark and Share