AccueilAccueil nouvelles >
Nouvelles

Les fous de Bassan sont menacés

08-07-2010

Mélanie Sabourin, biologiste responsable de la conservation au parc de l'île Bonaventure, est inquiète. Aucun des 150 000 fous de Bassan de l'île n'a pour le moment les ailes engluées de pétrole - ils sont rentrés de leur migration saisonnière bien avant l'explosion de la plateforme pétrolière Deepwater Horizon dans le golfe du Mexique. Mais jusqu'à 15 000 fous de Bassan âgés de moins de 3 ans se trouvent actuellement dans les eaux touchées par la marée noire. «Les oiseaux en âge de se reproduire (qui ont 5 ou 6 ans) reviennent vers le mois de mars, explique Mme Sabourin. Il faudra voir s'ils seront touchés l'hiver prochain, à la prochaine migration. Mais les jeunes fous qui ont moins de 2 ou 3 ans pourraient être touchés. On verra l'impact dans quelques années, quand ils deviendront reproducteurs, vers 5 ou 6 ans.» Selon François Bolduc, biologiste au Service canadien de la faune à Québec, le quart des fous de l'île Bonaventure passent l'hiver dans le nord du golfe du Mexique, selon une étude réalisée en 2007 qui a suivi 25 oiseaux à la trace avec des émetteurs GPS. L'île Bonaventure abrite 120 000 oiseaux reproducteurs et de 30 000 à 40 000 oiseaux non nicheurs, qui ont entre 2 et 6 ans. Avant l'âge de 2 ou 3 ans, les fous restent dans les territoires d'hiver pour prendre des forces.


Source : La Presse, juin 2010


Bookmark and Share