AccueilAccueil nouvelles >
Nouvelles

Étude sur la contamination par le plomb des pygargues à tête blanche de l'île d'Anticosti

07-06-2010

pygargue

Le ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF) ainsi que les membres de l'Équipe de rétablissement des oiseaux de proie au Québec amorceront, au cours de l'été 2010, une étude afin de déterminer la concentration de plomb dans le sang des pygargues à tête blanche de l'île d'Anticosti, une espèce désignée menacée et vulnérable. Ce type de contamination pourrait provenir des restes de gibier laissés sur place par les chasseurs et ingurgités par les pygargues à tête blanche. D'autres sources de contamination par le plomb provenant de l'environnement devraient également être prises en compte dans l'étude. La grande concentration de pygargues à tête blanche sur l'île d'Anticosti ainsi que les activités importantes de chasse au cerf qui s'y déroulent permettent l'étude du potentiel présumé de contamination de ces oiseaux par le plomb. Les spécimens moribonds de pygargues à tête blanche devraient également faire l'objet d'un signalement. Ils seront récupérés par les agents de protection de la faune et acheminés à la Clinique des oiseaux de proie de la Faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Montréal, où des tests de dosage de plomb seront effectués. Pour en savoir plus sur le pygargue à tête blanche, les citoyens peuvent consulter le site Internet du MRNF www.mrnf.gouv.qc.ca/fr/pygargue


 Source : Ministère des Ressources naturelles et de la Faune, mai 2010


 


Pour en apprendre davantage sur la pygargue à tête blanche, visitez notre Encyclopédie Découverte


Bookmark and Share