AccueilAccueil nouvelles >
Nouvelles

Le lémur nain Sibree n'était pas éteint

01-05-2010

Le lémur nain Sibree a été décrit pour la première fois en 1896 alors qu'il peuplait la région orientale de Madagascar. Ce singe, discret et nocturne, n'a toutefois été l'objet d'aucune étude particulière pendant tout le siècle qui a suivi. La destruction de la forêt tropicale, son seul habitat connu, permettait de penser que l'animal était disparu. Une équipe internationale, à laquelle a participé le Dr Mitchell Irwin de l'Université McGill, a récemment confirmé avoir découvert une population d'environ un millier de lémurs de ce type dans cette même région. En 2001, le biologiste Mitchell Irwin a observé pour la première fois une espèce particulière des lémurs nains. Cinq ans plus tard, une collaboration avec Marina Blanco de l'Université du Massachusetts a permis d'établir la cohabitation de deux espèces distinctes sur le plan morphologique. La découverte a ensuite été confirmée sur le plan génétique par Linn Groeneveld, du Centre allemand de recherche sur les primates. Les résultats de ses analyses ont démontré la présence du lémur nain Crossley, une espèce plus commune, ainsi que celle du lémur nain Sibree.


  Source: Radio-Canada, avril 2010


Bookmark and Share