AccueilAccueil nouvelles >
Nouvelles

Des caractéristiques évolutives permettent aux papillons monarques de parcourir de grandes distances

03-02-2010

Les papillons monarques dont les migrations les appellent à parcourir de
grandes distances ont développé des ailes et des corps plus grands que ceux qui
ne migrent pas. En fait, des chercheurs dont les résultats d’études sont
publiées dans le périodique Evolution
ont constaté que les spécimens de
colonies de monarques sédentaires seraient jusqu’à 20 % plus petits que
ceux qui s’adonnent à la migration. De tous les insectes, le papillon monarque
est celui qui entreprend les plus longues migrations. Du Canada et du nord des
États-Unis, un spécimen moyen parcourra quatre fois  le trajet de 8 000 kilomètres aller-retour jusqu’au Mexique.
De nombreuses études avaient démontré que les espèces qui migrent étaient
pourvues d’ailes plus longues que les espèces sédentaires, mais cette plus
récente étude est la première à révéler qu’à l’intérieur d’une même espèce,
certains individus développent des ailes plus longues en fonction de leurs
habitudes migratoires. Selon la chercheuse Sonia Altizer de l’Université de
Georgie à Athens (É.-U.), les ailes des monarques qui migrent du nord-est du
continent américain sont 20 % plus grandes que celles des monarques sédentaires
de Porto Rico.


Source : BBC, janvier 2010


Pour en savoir plus sur les papillons monarques, visitez notre section Découverte



Bookmark and Share   
 
Inscription à la liste
Pour être informés des nouveautés, inscrivez-vous à la liste d'abonnés.
S'inscrire
promo