Il parle avec les loups

Caractéristiques de la Marmotte commune

  • Famille: Sciuridés.
  • Longueur: 44 à 65 cm avec la queue.
  • Poids: 2,3 à 5,4 kg.
  • Longévité: 4 à 6 ans en milieusauvage et 8 à 10 ans en captivité.
  • Particularités
    • Vue excellente.
    • Ouïe excellente.
    • Pattes courtes et trapues. Pattes antérieures munies de longues griffes adaptées au creusage.
    • Fourrure épaisse et laineuse qui peut varier du brun clair au brun foncé. Le ventre est plus pâle.
    • Queue peu fournie et assez courte.
    Description
    La Marmotte commune (Marmota monax) est un rongeur de la famille des Sciuridés à laquelle appartient aussi l’écureuil. Elle compte parmi les 5 espèces de marmottes nord-américaines et occupe presque tout le Canada et l’est et le centre des États-Unis. La Marmotte commune ne sort de son terrier qu’avec une grande prudence. Robuste et grassouillette, elle est le plus gros rongeur de l’Amérique du Nord après le castor et le porc-épic. Elle grimpe et nage sans difficulté, mais ne dépasse pas les 17 km/h à la course.

    Habitat et marquage

    La Marmotte commune choisit des terrains découverts et bien drainés près des bois comme les prairies, les pâturages, les champs cultivés et les broussailles. Un réseau de sentiers relie son terrier aux endroits où elle mange.

    Elle marque son territoire en sécrétant une odeur musquée. Son domaine couvre un diamètre d’une centaine de mètres. Une fois abandonnés, ses terriers servent de refuge à plusieurs autres espèces de mammifères.

    Les petits sifflotins

    Nés aveugles et sans poils, les petits restent au terrier pendant les quatre premières semaines. La mère les allaite et les nourrit avec de l’herbe fraîche. Ils sont sevrés vers l’âge de 6 semaines. À 3 mois, ils quittent le gîte maternel et atteignent leur taille adulte à l’âge de 2 ans. Les jeunes marmottes sont parfois appelés sifflotins.

    Le terrier

    Le terrier possède une entrée principale et plusieurs trous de guet. Il est situé à une profondeur de 120 à 150 cm. Tapissé d’herbes sèches, il comprend au moins deux chambres qui servent de nid et de zone à déchets. La marmotte a aussi un terrier d’hiver creusé plus profondément dans la terre, à l’abri du gel.

    Un gros appétit

    Herbivore, la marmotte se nourrit principalement de végétation sauvage. Il lui arrive de manger des insectes et des oisillons. Les légumes et les fruits cultivés font aussi ses délices. Elle peut faire des ravages dans les champs cultivés et les potagers. Plutôt que de faire des provisions, elle se gave afin de pouvoir passer tout l’hiver sans manger.

    Un drôle de surnom

    À la moindre menace, la Marmotte commune émet des cris perçants et saccadés qui ont pour but d’alerter les autres marmottes aux alentours. C’est pourquoi on la surnomme « siffleux ».

    Les prédateurs

    La marmotte est facile à piéger. Ses principaux prédateurs sont le lynx, le coyote et le renard. Les humains la chassent aussi pour sa chair. Quand elle est attaquée, la marmotte se défend avec acharnement.