AccueilDécouverteEspèces animalesPygargue à tête blanche
Pygargue à tête blanche

Pygargue à tête blanche

print send digg delicious
  • Présentement 3.85/5 étoile.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
comments 2 commentaires

Pygargue à tête blanche

Caractéristiques du Pygargue à tête blanche 

Famille : Accipitridés
Longueur moyenne: Mâle 76 à 86 cm, Femelle 89 à 94 cm
Envergure: Mâle 1,75 à 2,10 m, Femelle 1,98 à 2,25 m
Poids: 2 à 6 kg
Longévité record : 21 ans 11 mois

  • Bec jaune, massif et épais.
  • Pattes partiellement emplumées, pieds jaunes et larges serres.
  • Ailes larges et longues, adaptées au vol plané.
  • Plumage : corps brun foncé presque noir, tête et queue blanches, plumage identique chez le mâle et la femelle adultes.
  • Vue trois ou quatre fois supérieure à la vue humaine

Le Pygargue à tête blanche (Haliaeetus leucocephalus) compte parmi les plus grands oiseaux de proie au Canada, l’envergure de ses ailes dépassant les deux mètres. C’est le seul représentant des aigles de mer à vivre en Amérique du Nord. Les deux tiers de sa population vivent en Alaska et sur la côte de la Colombie-Britannique. Moins commun au Québec, on le retrouve principalement à l’île d’Anticosti et autour des grands lacs et des grands réservoirs de l’Outaouais et de l’Abitibi-Témiscamingue.

La faim justifie les moyens

Pygargue à tête blancheLa couvée compte habituellement 2 œufs blanc terne. La femelle pond son deuxième œuf de 2 à 4 jours après le premieret l’incubation débute dès la ponte du premier œuf. D’une durée de 35 jours, l’incubation est assurée par les deux parents. Les jeunes naissent à tour de rôle et si la nourriture se fait rare, l’aîné peut tuer son cadet. Au cours du premier mois, c’est surtout le mâle qui est le pourvoyeur. Vers l’âge de 6 ou 7 semaines, les petits sont en mesure de se nourrir eux-mêmes.

Un oiseau majestueux

Le Pygargue à tête blanche niche dans de grands arbres à proximité ou le long des côtes marines, des lacs et des rivières où il plane majestueusement. Les couples indiquent les limites de leur territoire de nidification en effectuant des ballets aériens. Les populations qui nichent dans des zones où les plans d’eau gèlent durant l’hiver sont migratrices.

L’alimentation

Pygargue à tête blancheLe Pygargue à tête blanche est beaucoup plus nécrophage que prédateur, se nourrissant principalement de poissons morts. Lorsqu’il passe à l’attaque, il plonge et frappe sa victime avec ses serres. Pour capturer le poisson, il rase la surface de l’eau. Faute de poissons, il se nourrit d’oiseaux ou de mammifères qu’il vole parfois à d’autres prédateurs. En automne, il se nourrit souvent des appâts utilisés par les piégeurs, ce qui peut causer sa perte. C’est surtout en hiver qu’il mangera des mammifères, notamment des carcasses de cervidés.

Un nid volumineux

De tous les oiseaux nicheurs de l’Amérique du Nord, c’est le Pygargue à tête blanche qui construit le plus gros nid. Les deux parents édifient le nid qui peut atteindre 1,8 mètre de diamètre et plus d’un mètre d’épaisseur. Fait de branchage et de brindilles, il est construit dans le tiers supérieur d’un arbre dominant. Tant que les petits sont au nid, les parents sont particulièrement agressifs envers les intrus.

Les juvéniles

Pygargue à tête blancheLes jeunes pygargues commencent à voler un peu maladroitement vers l’âge de 10 à 12 semaines. Dans les semaines qui suivent, ils s’éloignent peu à peu de la famille. Certains resteront tout l’hiver avec leurs parents. Le plumage marbré des juvéniles ne prend la livrée caractéristique des adultes que lorsqu’ils atteignent l’âge de cinq ans et demi. Seulement 20 % des jeunes pygargues survivent jusqu’à l’âge de trois ans.

Articles connexes
Carl Millier
Biologiste et fauconnier, Carl Millier se préoccupe de la conservation des oiseaux de proie.
Guy Fitzgerald
Professeur en médecine vétérinaire, Guy Fitzgerald consacre sa vie aux oiseaux de proie.
05 - Redonner des ailes
Chaque année, Guy Fitzgerald soigne et retourne à la nature plus de 300 oiseaux de proie.
07 - Fauconnier pour la vie
Carl Millier fait l’élevage des faucons à des fin surprenantes : la sécurité aérienne.
Pygargue à tête blanche (menacé)
L’épandage de pesticides a été dévastateur pour les pygargues.
Commentaires

Pygargue à tête blanche à Québec

Par Pier Eau, 2014-09-10, 16h11

J'ai photographié un aigle à tête blanche ou pygargue dans la baie de Beauport le 3 septembre 2014. Il planait très haut mais il était visible pour ma caméra. Majestueux!

La pygargue à tête blanche.

Par Shirley, 2012-10-02, 16h11

Dans le village du lac du cerf, Qc. Il y a depuis des année déjà, des Pygargue à tête blanche. Ils y vivent tres bien et merveilleux a observer.

Laisser un commentaire


Enlever l'image L'image doit être au format jpeg et ne pas dépasser 10 Mo.
La résolution doit être inférieure a 3000x3000


Code de vérification
Saisissez les caractères qui apparaissent dans l’image ci-dessus. Si vous ne pouvez les lire, cliquez ici.

Rechercher
Jeux
dhpsb Oiseaux migrateurs
Le jeu de chasse photographique. Sauras-tu piloter le Lab Bidule ?
dhpsb Oie migratrice
Le jeu de déduction. Sauras-tu aider l’oie à réussir son grand voyage migratoire ?
promo