AccueilDécouverteHommes et femmes de la natureOlivier Behra
Olivier Behra

Des espèces endémiques

Isolée du reste du monde, Madagascar accueille des espèces animales, tels des batraciens, des reptiles, des insectes, des oiseaux et des lémuriens que l’on ne peut voir nul part ailleurs.

print send digg delicious
  • Présentement 5.00/5 étoile.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
comments 2 commentaires

Olivier Behra

Fasciné par les crocodiles

 

Olivier Behra est  né en France, mais il a grandi au Cameroun. C’est dans ce pays qu’il passe sa jeunesse à explorer les marécages, fasciné par les poissons tropicaux et les  lézards qui s’y trouvent. C’est aussi dans ce pays qu’il fait une découverte qui va bouleverser sa vie. Alors qu’il accompagne un braconnier, celui-ci attrape un bébé crocodile. Olivier est tout de suite subjugué par ce reptile sorti tout droit de la préhistoire.

Cette fascination le pousse à partir au loin pour procéder à l’inventaire des crocodiles à travers l’Afrique. Le recensement l’amène finalement à Madagascar d’où il ne repartira plus, tant il est subjugué par la beauté de l’île.

Depuis,  Olivier Behra se préoccupe de la préservation des habitats sur cette île qui connaît une déforestation intensive. Cette déforestation met en danger plusieurs espèces de lémuriens, des animaux emblématiques de Madagascar.


Protéger les lémuriens tout en impliquant les populations locales

Isolée du reste du monde, Madagascar accueille des espèces animales, tels des batraciens, des reptiles, des insectes, des oiseaux et des lémuriens que l’on ne peut voir nul part ailleurs.

 

Mais la richesse de cette biodiversité n’a d’égale que la pauvreté des habitants de l’île dont le salaire annuel ne dépasse pas 250,00$. Pour subvenir à leurs besoins, les paysans brûlent les parcelles de forêts pour en faire des terres agricoles. Cette déforestation intensive menace la survie de la trentaine d’espèces de lémuriens présents sur l’île.

Olivier Behra a très vite réalisé que la seule façon de préserver la biodiversité de l’île de Madagascar était d’impliquer les populations locales afin que celles-ci prennent conscience de la valeur des forêts. Il a fondé en 1993 l'ONG « L'Homme et l'Environnement » dans le but de faire la démonstration que la préservation de l'environnement et développement humain peuvent aller de pair.

En collaboration avec les communautés locales, il réussit à faire cesser la déforestation en offrant des activités économiques de rechange. Ainsi dans la réserve forestière de Vohibola, les paysans récoltent maintenant les plantes médicinales qu’ils transforment en huiles essentielles qui sont vendues aux compagnies pharmaceutiques et aux producteurs de parfums.

L’ONG L'Homme et l'Environnement s’occupe également de la gestion de deux réserves forestières, Vohimana et Vohibola, où l’on procède au reboisement de corridors forestiers, ce qui devrait être bénéfiques pour les lémuriens.

Articles connexes
36 - Au paradis des lémuriens
À Madagascar, Olivier Behra protège les forêts du littoral de l’est de l’île et les lémuriens, animaux emblématiques du pays.
Liens
Site Web Olivier Behra Spécialiste de la valorisation des ressources naturelles; populations locales, biodiversité et secteur privé pour le développement durable
ONG L’homme et l’environnement L'homme et l'environnement
Parc de lémuriens, Madagascar Parc de lémuriens, Madagascar
Commentaires

Monsieur

Par LECUYER, 2015-03-17, 16h39

Pour Monsieur Olivier BEHRA Cher Monsieur, Nous venons de créer avec d'anciens politiques africains les PONTS de MONTMARTRE, association loin du lucre et des dorures, constituée pour aider à rapprocher les autorités des pays et qui ont de grands besoins vitaux à satisfaire auprès d'acteurs économiques si possible français ... j'ai vu récemment un reportage sur vos réalisations et vos objectifs conciliant respect et aide des populations avec un développement durable; ils correspondent à ce que nous aimerions aider à dupliquer peu à peu dans le monde entier. Nous avons déjà reçu un très bon accueil de l'Afrique noire francophone et mettrons volontiers si vous le souhaitiez nos ponts à la disposition de votre dynamisme. Renaud LECUYER 06.89.13.48.44 44 rue du Chevalier de la barre 75018 Vieux-Montmartre PARIS

souvenir de famille

Par bordeaux -.Perrier de la Bathie, 2014-08-10, 16h39

J'ai eu mon oncle scientifique HENRI PERRIER DE LA BATHIE qui a fait la flore complète de Madagascar et qui travaillait au jardin des plantes encore dans les années 1942 déjà bien âgé à Paris où ses livres et sa flore existe toujours dans les jardins encore à ce jour Si vous avez connaissance de ce nom merci de me contacter cela me fait pensé à cet oncle si passionnant Marguerite BORDEAUX 74360 La Chapelle d'Abondance .Tel 0681318144 Réponse de Humanima : Voici un lien qui parle de ce botaniste qui est mort en 1958. http://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_Perrier_de_La_Bâthie

Laisser un commentaire


Enlever l'image L'image doit être au format jpeg et ne pas dépasser 10 Mo.
La résolution doit être inférieure a 3000x3000


Code de vérification
Saisissez les caractères qui apparaissent dans l’image ci-dessus. Si vous ne pouvez les lire, cliquez ici.