AccueilDécouverteHabitats fauniquesMilieux ouverts
Milieux ouverts
print send digg delicious
  • Présentement 3.00/5 étoile.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
comments 0 commentaire

Milieux ouverts

Les habitats fauniques, milieux de vie des espèces animales, sont très diversifiés et répondent aux principaux besoins de la faune qui les fréquentent. En fait, on parle d’habitats différents mais, la plupart du temps, ces milieux ne sont pas indépendants les uns des autres.

Ainsi, la dégradation du milieu forestier peut avoir des impacts sur les milieux aquatiques et humides avoisinants. Et saviez-vous que certains  animaux peuvent avoir besoin de plusieurs types d’habitats au cours de leur vie comme au cours des saisons?

Les milieux ouverts

Les milieux ouverts comprennent les milieux urbains, les milieux agricoles et la toundra arctique. Bien qu’elles n’occupent que 3% du territoire québécois, les zones urbanisées et agricoles abritent quelques espèces qui ont réussi à s’y adapter et à trouver la nourriture nécessaire à leur survie. Par exemple, le pigeon et l’écureuil gris sont des habitués de nos parcs urbains. La mouffette rayée se retrouve souvent dans les zones agricoles.

La toundra arctique, malgré ses aires dénudées et un couvert forestier limité, constitue un habitat important pour une faune variée qui s’est adaptée à ses conditions difficiles, la croissance des végétaux s’y faisant sur une très courte période. Certains oiseaux, par exemple l’Oie des neiges, sensible au dérangement et à la prédation, viennent s’y reproduire. D’autres espèces y résident à l’année longue, tel le Harfang des neiges et le Caribou.

Animaux qui fréquentent les milieux ouverts

Le Caribou des bois - De couleur légèrement plus foncée que le Caribou de la toundra, le Caribou des bois est aussi plus grand. Il passe la plus grande partie de l’année dans la toundra au nord du Québec où il se nourrit de lichens.

Le Renard arctique - Le Renard arctique fréquente la toundra alpine et arctique et il se nourrit de lemmings et de lièvres durant toute l’année. Durant l’été, il se nourrit aussi d’oiseaux et d’œufs. 

Le Loup - Le Loup fréquente une très grande variété d’habitats, aussi bien les forêts mélangées, les forêts boréales et subarctiques que la toundra arctique. Son pelage peut varier du blanc au noir, mais il est généralement gris cendré. 

Le Carcajou - Le Carcajou fréquente les grandes forêts de conifères et la toundra. Espèce connue pour être peu abondante, il est disparu complètement de certains habitats. C’est pourquoi il a été désigné au Québec “espèce menacée”. 

Le Harfang des neiges - Le Harfang des neiges se reproduit dans la toundra arctique de l’Eurasie et de l’Amérique du Nord où il trouve en abondance les lemmings dont il se nourrit principalement. Il quitte parfois la toundra pour hiverner plus au sud (prairies, champs, marécages).  

Le Faucon pèlerin de l’Arctique - Le Faucon pèlerin “ tundrius “  niche dans la toundra arctique. Il fait partie des trois sous-espèces de faucon pèlerin présentes sur le territoire nord-américain.

La Bernache du Canada - La Bernache du Canada  se reproduit dans une grande variété d’habitats. Dans les régions les plus au nord, elle niche dans la toundra sans arbres de l’Arctique.

Autres ( milieux agricoles et urbains)

Le Canard colvert - Le Canard colvert se nourrit de céréales (orge, blé), c’est pourquoi il aime nicher près des milieux agricoles. Il peut aussi nicher près des marais, des prés, des étangs, des lacs et rivières des régions boisées.

La Moufette rayée - La Moufette rayée habite dans les forêts mixtes ou de feuillus, les prairies et les régions agricoles. Il s’aventure souvent dans les milieux urbains où sa présence n’est guère appréciée !

La Marmotte commune - La Marmotte commune aime s’’établir près des bois sur des terrains découverts et bien drainés comme les prairies, les pâturages, les champs cultivés et les broussailles.

La Corneille d’Amérique - La Corneille d’Amérique peut s’adapter à une foule d’environnement : forêts, terres agricoles, milieux urbains, champs, dépotoirs.

La Crécerelle d’Amérique - La Crécerelle d’Amérique plane au-dessus des champs cultivés pour repérer ses proies. Elle se nourrit de petits mammifères, d’oiseaux et d’insectes.

Le Grand corbeau - Le Grand corbeau est présent dans divers types de milieux. On le retrouve dans les régions montagneuses, sur les côtes, dans les déserts, dans les régions arctiques ainsi que dans les régions boisées et même dans les milieux urbains.

Articles connexes
Loup gris
La mâchoire extrêmement puissante du loup peut briser le fémur d’un orignal adulte.
Marmotte commune
Le cri perçant de la marmotte lui a valu le surnom de « siffleux ».
Canard colvert
Très répandu, le canard colvert fréquente de nombreux habitats.
Corneille d'Amérique
Dotée d’une grande capacité d’adaptation, la corneille habite partout et mange de tout.
Grand corbeau
Nécrophage, le grand corbeau débarrasse l’environnement des cadavres d’animaux.
Harfang des neiges
Les plumes souples et duveteuses du harfang des neiges rendent son vol silencieux.
Carcajou
Avec ses puissantes mâchoires, le carcajou peut broyer des os et de la viande gelée.
Caribou des bois
Chez le caribou des bois, mâle et femelle portent le panache.
Faucon pèlerin
Le faucon pèlerin terrasse ses proies en plein vol à plus de 200 km/h.
Carcajou (menacé)
Le carcajou est très sensible aux perturbations de son environnement.
Caribou des bois (menacé)
Les hommes ont causé d’importants ravages dans la population de caribous.
Faucon pèlerin (menacé)
L’élevage en captivité a permis de freiner le déclin du faucon pèlerin.
Bernache du Canada
La bernache, ou outarde, est connue pour ses troupeaux qui forment un V en vol.
Laisser un commentaire


Enlever l'image L'image doit être au format jpeg et ne pas dépasser 10 Mo.
La résolution doit être inférieure a 3000x3000


Code de vérification
Saisissez les caractères qui apparaissent dans l’image ci-dessus. Si vous ne pouvez les lire, cliquez ici.