AccueilDécouverteHabitats fauniquesMilieux forestiers
Milieux forestiers
print send digg delicious
  • Présentement 1.00/5 étoile.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
comments 0 commentaire

Milieux forestiers

Les habitats fauniques, milieux de vie des espèces animales, sont très diversifiés et répondent aux principaux besoins de la faune qui les fréquentent. En fait, on parle d’habitats différents mais, la plupart du temps, ces milieux ne sont pas indépendants les uns des autres.

Ainsi, la dégradation du milieu forestier peut avoir des impacts sur les milieux aquatiques et humides avoisinants. Et saviez-vous que certains  animaux peuvent avoir besoin de plusieurs types d’habitats au cours de leur vie comme au cours des saisons?

Millieux forestiers

Les milieux forestiers sont des résidences permanentes ou saisonnières pour un grand nombre d’espèces sauvages. Ainsi, 60% des espèces d’oiseaux et 76% des mammifères dépendent du milieu forestier pour l’abri, la nourriture, l’eau et l’espace vital.

La forêt joue aussi un rôle écologique important: entre autres choses, elle stabilise les sols, régularise les déplacements des eaux et filtre l’air que l’on respire. C’est pourquoi les milieux forestiers sont essentiels non seulement pour la faune et la flore, mais aussi pour nous, les humains qui y puisons également nos ressources naturelles. D’où l’importance de bien les protéger.

Amimaux qui fréquentent les milieux forestiers

L’Orignal - L’Orignal vit surtout dans les forêts mélangées et autour des lacs et des marécages et il raffole des plantes aquatiques. On l’appelle aussi Élan d’Amérique.

La Chouette lapone - La Chouette lapone fréquente surtout les forêts boréales et les tourbières jonchées d’arbres.

Le Grand-duc d’Amérique - Le Grand-duc d’Amérique est présent dans toutes les régions boisées du Québec sans toutefois y être abondant. Il s’aventure parfois en zone urbaine.

L’Ours noir - L’Ours noir habite les forêts denses et à l’occasion la toundra. Omnivore, il mange de tout. Son régime alimentaire, végétarien à 75 %, se compose de plantes, de racines, de noix et de petits fruits.

Le Loup - L’habitat du loup est très varié : on le retrouve dans la forêt feuillue et la forêt mixte, mais aussi dans la forêt boréale et jusque dans la toundra arctique.

La Moufette rayée - La Moufette rayée habite dans les forêts mixtes ou de feuillus, les prairies et les régions agricoles. Elle s’aventure souvent dans les milieux urbains où sa présence n’est guère appréciée !

La Martre d’Amérique - La Martre d’Amérique habite les vieilles forêts de conifères et aussi les forêts mixtes. Elle se nourris surtout de campagnols, de lièvres et d’écureuils. Elle complète son régime alimentaire avec des fruits, des noix, des oiseaux, des œufs, des insectes, des poissons et de la charogne.

Le Grand corbeau - Le Grand corbeau est présent dans divers types de milieux. On le retrouve dans les régions montagneuses, sur les côtes, dans les déserts, dans les régions arctiques ainsi que dans les régions boisées.

Le Carcajou - Plusieurs légendes ont été écrites à son sujet. Le Carcajou fréquente surtout les forêts de conifères et la toundra. Son domaine est vaste, jusqu’à 400 km2 qu’il patrouille régulièrement en quête de nourriture.

Le Faucon pèlerin - Le Faucon pèlerin préfère s’installer sur les falaises abruptes et les corniches mais il niche également en terrain plat ou dans un arbre. Aussi, il lui arrive de nicher en territoire urbain sur les édifices, les tours et les ponts.

Le Lynx du Canada - Le Lynx du Canada habite les forêts de conifères denses et broussailleuses, parsemées d’ouvertures où on retrouve une nourriture abondante pour le lièvre. Il n’aime pas les voisins et préfère la solitude. Son régime alimentaire est composé principalement de lièvres, c’est pourquoi sa population fluctue selon la population de lièvres.

Articles connexes
Ours noir
Malgré une démarche balourde, l’ours noir peut courir jusqu’à 55 km/h.
Loup gris
La mâchoire extrêmement puissante du loup peut briser le fémur d’un orignal adulte.
Lynx du Canada
Le lynx se nourrit d’environ 200 lièvres par année.
Martre d'Amérique
Le tempérament curieux de la martre la rend facile à piéger.
Moufette rayée
Célèbre pour son odeur nauséabonde, la moufette est très utile aux humains.
Élan d'Amérique
L’Élan d’Amérique, ou orignal est un grand cervidé adapté aux hivers enneigés.
Chouette lapone
Grâce à sa vue perçante, la chouette lapone chasse surtout la nuit.
Grand corbeau
Nécrophage, le grand corbeau débarrasse l’environnement des cadavres d’animaux.
Grand-duc d'Amérique
Rapide et silencieux, le grand-duc est un redoutable rapace nocturne.
Carcajou
Avec ses puissantes mâchoires, le carcajou peut broyer des os et de la viande gelée.
Faucon pèlerin
Le faucon pèlerin terrasse ses proies en plein vol à plus de 200 km/h.
Carcajou (menacé)
Le carcajou est très sensible aux perturbations de son environnement.
Faucon pèlerin (menacé)
L’élevage en captivité a permis de freiner le déclin du faucon pèlerin.
Laisser un commentaire


Enlever l'image L'image doit être au format jpeg et ne pas dépasser 10 Mo.
La résolution doit être inférieure a 3000x3000


Code de vérification
Saisissez les caractères qui apparaissent dans l’image ci-dessus. Si vous ne pouvez les lire, cliquez ici.