AccueilDécouverteHommes et femmes de la natureMichel Pageau
Michel Pageau
print send digg delicious
  • Présentement 4.00/5 étoile.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
comments 0 commentaire

Michel Pageau

Une passion précoce

Michel Pageau est né et a grandi à Amos, en Abitibi. De son enfance, il n’a que des souvenirs heureux. «  La forêt était très proche quand j’habitais sur la 1ère Avenue. En face de chez nous, là où il y a maintenant un centre commercial, les trains arrivaient avec des animaux : des porcs, des chevaux, des bœufs. On les mettait dans des parcs et c’était mon sport préféré d’aller les voir. Ce que j’aimais moins, c’était quand les gens les frappaient avec des bâtons. »

 Michel a toujours aimé les animaux. Dès l’âge de dix ans, il bâtissait derrière chez lui des cages et des enclos. C’est là qu’il soignait ses poussins et ses lapins. « Quand j’ai vieilli, c’était des animaux un peu plus gros que j’avais : des ours, des renards, des hiboux, des chiens. »

 Ancien trappeur et chasseur, cet homme des bois possède un don particulier, celui d’entrer en contact avec les animaux. Ce contact s’exprime tout particulièrement avec les loups, avec qui Michel entretient depuis plusieurs années une relation d’amitié basée sur une confiance mutuelle.

Naissance du Refuge Pageau

La naissance du Refuge Pageau est avant tout une histoire de cœur intimement liée à la passion d’un homme et à celle de sa famille. Situé en Abitibi, au Québec, près de la ville d’Amos, le Refuge Pageau a vu le jour officiellement en 1987 après que Michel et Louise Pageau eurent recueilli Agathe, le premier orignal du Refuge. Se voyant dans l’impossibilité de la relâcher, ils décident alors de lui construire un enclos. C’est le début d’une grande aventure qui se poursuit encore aujourd’hui.

Le Refuge Pageau s’est donné pour mission de soigner les animaux sauvages blessés pour mieux les retourner à leur milieu naturel. Chaque année, celui-ci recueille ours, orignaux, chevreuils, hiboux, bernaches, lynx, loups et bien d’autres animaux sauvages qui viennent se refaire une santé.

Mais il arrive parfois que certains animaux ne peuvent être relâchés, soit parce qu’ils sont trop handicapés pour assurer leur survie, soit parce qu’ils se sont trop habitués à l’humain. Dans ce cas, ils deviennent des pensionnaires à vie du Refuge.

Durant l’année scolaire, le Refuge Pageau accueille des groupes d’écoliers; pour certains d’entre eux, il s’agit d’un premier contact avec la faune abitibienne. L’été, ce sont des milliers de visiteurs en provenance des quatre coins du monde qui viennent se replonger dans la nature.

Articles connexes
Ours noir
Malgré une démarche balourde, l’ours noir peut courir jusqu’à 55 km/h.
Castor d'Amérique
Le castor est le plus gros rongeur de l’Amérique du Nord.
Loup gris
La mâchoire extrêmement puissante du loup peut briser le fémur d’un orignal adulte.
Moufette rayée
Célèbre pour son odeur nauséabonde, la moufette est très utile aux humains.
Élan d'Amérique
L’Élan d’Amérique, ou orignal est un grand cervidé adapté aux hivers enneigés.
Canard colvert
Très répandu, le canard colvert fréquente de nombreux habitats.
Chouette lapone
Grâce à sa vue perçante, la chouette lapone chasse surtout la nuit.
Corneille d'Amérique
Dotée d’une grande capacité d’adaptation, la corneille habite partout et mange de tout.
Crécerelle d’Amérique
La crécerelle est capable de maintenir une position stationnaire en vol.
Grand corbeau
Nécrophage, le grand corbeau débarrasse l’environnement des cadavres d’animaux.
Grand-duc d'Amérique
Rapide et silencieux, le grand-duc est un redoutable rapace nocturne.
Harfang des neiges
Les plumes souples et duveteuses du harfang des neiges rendent son vol silencieux.
Milieux forestiers
60 % des espèces d’oiseaux et 76 % des mammifères dépendent du milieu forestier.
Forêt boréale
La forêt boréale constitue l’une des principales réserves d’oxygène de la planète.
Bernache du Canada
La bernache, ou outarde, est connue pour ses troupeaux qui forment un V en vol.
Butor d’Amérique
Le butor est un maître du camouflage qui ondule au rythme de la végétation.
Refuge Pageau
Le Refuge Pageau recueille des centaines d’animaux sauvages de la forêt boréale.
22 - Dans les traces de l'homme qui parle avec les loups
Nathalie Pageau poursuit le travail de son père dans le même esprit de respect des animaux.
Nathalie Pageau
Nathalie Pageau a grandi avec les animaux et est devenue l’héritière naturelle de son père Michel.
Il parle avec les loups
Le film Il parle avec les loups nous entraîne dans un monde mystérieux où les barrières entre l’humain et l’animal s’effacent. Au nord du Québec, en Abitibi, dans un pays de grands espaces, Michel et Louise Pageau consacrent leur vie à soigner des animaux sauvages blessés, pour ensuite les remettre en liberté. Le fait que cela ne soit pas toujours possible les a amenés à créer un Refuge pour héberger ceux qui ne peuvent être libérés.
Liens
Il parle avec les loups
Le Refuge Pageau Orignaux, ours, loups et lynx sont au rendez-vous. Plusieurs espèces d’oiseaux de proie vous y attendent aussi.
Laisser un commentaire


Enlever l'image L'image doit être au format jpeg et ne pas dépasser 10 Mo.
La résolution doit être inférieure a 3000x3000


Code de vérification
Saisissez les caractères qui apparaissent dans l’image ci-dessus. Si vous ne pouvez les lire, cliquez ici.