AccueilDécouverteHabitats fauniquesLe Boisé du Tremblay
Le Boisé du Tremblay
print send digg delicious
  • Présentement 0.00/5 étoile.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
comments 0 commentaire

Le Boisé du Tremblay

 

Une action concertée

Situé à la fois sur les territoires de Longueuil et de Boucherville, au Québec, le Boisé du Tremblay appartient en partie à la Ville de Longueuil, à l’organisme Nature-Action et à la ville de Boucherville. En acquérant ce territoire petit à petit, les organismes et municipalités s’assuraient ainsi qu’il serait protégé à perpétuité.

 

Un habitat faunique important

L’enjeu était de taille puisque cette forêt nichée entre une zone agricole et des développements domiciliaires est passée en 30 ans de 40 kilomètres carrés à seulement 450 hectares, grugée sans relâche par l’étalement urbain. Cette enclave grouillante de vie accueille la rainette faux-grillon de l’Ouest, mais aussi de nombreuses autres espèces animales et végétales rares ou en péril: des fourmilières géantes en milieu humide, une forêt mature, des pruches immenses, des chênes rouges et des caryers, des variétés d’arbres dont la rareté appelle à l’action.

 

Protéger la biodiversité

Agir pour la protection de cet îlot, c’est aussi permettre à la biodiversité de jouer son rôle dans la régulation des eaux qui forment la tête du bassin versant du ruisseau Massé. Le Boisé du Tremblay est relié à des terres agricoles que la ville de Longueuil, par souci environnemental, s’apprête à transformer en culture biologique. Il est également relié au corridor du ruisseau Massé qui se jette directement dans la rivière Richelieu. Il n’est donc pas rare d’apercevoir des poissons remonter jusqu’au Boisé. Un spectacle urbain fascinant! Ce corridor faunique de 23 km longeant le ruisseau Massé, névralgique pour la région, est donc primordial pour maintenir le lien avec le Boisé du Tremblay. 

 

Un environnement remarquable

Le couvert forestier dans la région de la Montérégie n’atteint pas les 25 %. Tout ce qui peut être préservé comme milieux naturels est donc primordial pour la captation de carbone, la filtration de l’air et la lutte contre la pollution atmosphérique, surtout en milieu urbain. C’est également un paradis pour les ornithologues et les grands observateurs de la nature puisque le boisé offre l’hospitalité à quelque 175 espèces d’oiseaux, en plus d’accueillir les grandes migrations de papillons monarques. Cet environnement remarquable permet aux urbains de profiter du grand air et d’un patrimoine naturel exceptionnel sans avoir à parcourir de grandes distances.

Articles connexes
Tommy Montpetit
Tommy Montpetit est un citoyen intimement lié aux actions pour la protection du Boisé du Tremblay.
Laisser un commentaire


Enlever l'image L'image doit être au format jpeg et ne pas dépasser 10 Mo.
La résolution doit être inférieure a 3000x3000


Code de vérification
Saisissez les caractères qui apparaissent dans l’image ci-dessus. Si vous ne pouvez les lire, cliquez ici.