AccueilDécouverteHommes et femmes de la natureJean Lauriault
Jean Lauriault

Le voyage de retour

Vers la mi-mars, les monarques commencent à quitter le Mexique. Durant leur voyage de retour, ils s’accoupleront, puis mourront. De une à trois générations de papillons se succèderont avant qu’ils atteignent le Nord-Est de l’Amérique.

print send digg delicious
  • Présentement 4.00/5 étoile.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
comments 1 commentaire

Jean Lauriault

Passionné par la nature et le papillon monarque

LauriaultJean Lauriault est passionné par tout ce qui touche l’environnement. Ce biologiste qui a été au service du Musée canadien de la nature pendant plus de 30 ans, se considère avant tout comme un vulgarisateur et un communicateur. Depuis le début des années 90, il s’intéresse particulièrement à la protection du papillon monarque et à un phénomène migratoire exceptionnel qui soulève encore bien des questions chez les scientifiques

Lorsque l’automne s’installe, le papillon monarque de l’est du Canada entame son voyage de plus de 4000 kilomètres vers les montagnes du Michoacan, au nord-ouest de Mexico. Depuis plusieurs années, Jean Lauriault prend lui aussi la direction du Mexique pour y retrouver le monarque dans son aire d’hivernage afin de mieux comprendre ce mystérieux papillon.

Protéger le papillon monarque

Afin de protéger les aires d’hivernage, le gouvernement mexicain a créé, en 1986, la réserve de biosphère du papillon monarque qui s’étend aujourd’hui sur 560 kilomètres carrés. Les papillons s’y retrouvent par millions. Au Mexique, comme partout ailleurs, le bois est une ressource très convoitée. La déforestation est catastrophique pour les papillons qui retrouvent dans la forêt d’oyamels les conditions idéales à leur survie.

Depuis qu’il se rend au Mexique, Jean Lauriault a pu constater qu’il n’est pas toujours facile de concilier la conservation des habitats avec les besoins des populations locales vivant sous le seuil de la pauvreté. Dans le village d’Angangeo, l’organisme Alternare a mis en place des formations afin d’aider les paysans à mieux utiliser les ressources naturelles disponibles et ainsi éviter la destruction de l’habitat si nécessaire au papillon monarque.

Articles connexes
31 - Le monarque voyageur
Jean Lauriault nous entraine à la découverte d’un insecte fascinant, le papillon monarque.
Papillon monarque
Le monarque est le plus grand voyageur de tous les insectes.
Réserve de biosphère du papillon monarque
Le rendez-vous des monarques dans les montagnes du Michoacan.
Liens
Insectarium de Montréal Monarque sans frontière
Monarch Watch (Site anglais)
Commentaires

Ms

Par Frances Mawson, 2015-04-09, 17h03

Chere M Lauriault, I'm writing on behalf of the Madawaska Valley Horticultural Society. We were wondering if you would have time to talk to our membership about the monarch butterflies and their migrationt. I'm actually asking for a date in 2016. We meet on the third Thursday of the month at the Seniors' Centre, Barry's Bay at 7:30 and our speaker usually talks from about 8:00 pm for roughly an hour - with questions if appropriate. All months except Jan, July, Nov and Dec 2016 are free at the moment and we usually pay about $75 but realise that you may require more than this plus mileage. We can also provide a bed for the night, free of charge, if that is required. If you cannot come to talk to us, could you, perhaps, someone else who might be able to speak on the subject. You can reach me on this email or at 613-756-8078. Thank you very much for considering this. We're a very friendly bunch. Unfortunately, we can not transfer your message to M. Lauriault, because we don't have his email. Try a search on the web. Humanima Team

Laisser un commentaire


Enlever l'image L'image doit être au format jpeg et ne pas dépasser 10 Mo.
La résolution doit être inférieure a 3000x3000


Code de vérification
Saisissez les caractères qui apparaissent dans l’image ci-dessus. Si vous ne pouvez les lire, cliquez ici.