AccueilDécouverteNature et environnementGolfe de Californie
Golfe de Californie

Diane Gendron

print send digg delicious
  • Présentement 1.33/5 étoile.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
comments 0 commentaire

Golfe de Californie

Soumis à l’influence de l’océan Pacifique, le golfe de Californie abrite l’un des plus importants écosystèmes marins de la planète. Sa riche biodiversité lui a d’ailleurs valu le nom « d’aquarium du monde ».

Un paysage spectaculaire

Le golfe de Californie est une mer de l’océan Pacifique située au Mexique. Il s’infiltre entre la péninsule de la Basse-Californie et le nord-est du continent. Aussi appelé « mer de Cortés », le golfe s’étire sur une longueur de 1250 km et ses eaux couvrent une largeur moyenne de 90 km. Ses paysages spectaculaires sont sculptés par des hauts plateaux, des vallées, des montagnes et par une multitude d’îles.

Un climat sec et torride

La région de la Basse-Californie connaît un climat sec. Dans le désert et sur la côte du golfe, la température atteint régulièrement les 45 °C. Ces conditions favorisent la croissance d’un grand nombre d’espèces de végétaux au caractère unique. Certaines espèces de cactus se sont si bien adaptées à la chaleur torride du désert qu’ils peuvent atteindre presque 17 mètres de hauteur. Le golfe de Californie dénombre 695 espèces de plantes vasculaires.

Le havre des baleines bleues

La vie terrestre et marine est non seulement variée, mais abondante. Le golfe de Californie regroupe la plus importante concentration de baleines au monde et s’avère le site de reproduction privilégié des baleines bleues. 39 % des espèces de mammifères marins de la planète se partagent les eaux du golfe avec 891 espèces poissons. Les îles environnantes accueillent par centaines des espèces d’oiseaux comme les fous à pieds bleus et les pélicans.

Un écosystème sous pression

Le golfe de Californie subit de fortes pressions qui risquent de fragiliser son équilibre naturel. Ses précieux habitats qui contiennent un nombre important d’espèces et d’écosystèmes uniques sont menacés par plusieurs facteurs : agriculture industrielle, pêche intensive, pollution, espèces envahissantes, développement touristique.

Articles connexes
Rorqual bleu
Avec ses 120 000 kg, le rorqual bleu est le plus gros animal de la terre.
21 - Avec les géants bleus de la mer de Cortés
La biologiste Diane Gendron étudie le plus gros animal vivant sur la planète : la baleine bleue.
Laisser un commentaire


Enlever l'image L'image doit être au format jpeg et ne pas dépasser 10 Mo.
La résolution doit être inférieure a 3000x3000


Code de vérification
Saisissez les caractères qui apparaissent dans l’image ci-dessus. Si vous ne pouvez les lire, cliquez ici.