AccueilDécouverteHommes et femmes de la natureGéraud Leroux
Géraud Leroux
print send digg delicious
  • Présentement 4.25/5 étoile.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
comments 0 commentaire

Géraud Leroux

Passionné par les animaux et l’environnement

Pour Géraud Leroux, la passion des animaux et de l’environnement date de l’enfance, au moment où il partageait ses temps libres avec son grand-père à observer la faune environnante, dans les paysages montagneux du Massif central en France. Aujourd’hui, cette passion, il la porte toujours en lui et la consacre à un projet d’étude des tortues marines des îles Barren, au large de Madagascar. Dès son arrivée à Madagascar, Géraud Leroux est fasciné par ces tortues qui font partie de la vie et de la culture des insulaires. Amateur de plongée sous-marine, les îles Barren sont pour lui le paradis! 

L’archipel des îles Barren

Ces îlots magnifiques et isolés accueillent les tortues marines qui vont y nicher, mais aussi les pêcheurs du peuple Vez qui, traditionnellement, se nourrissaient de ces tortues. Mais, plus maintenant. Les tortues marines étant en grave danger d’extinction partout à travers le monde, elles sont protégées par des lois. À force de détermination, Géraud Leroux a pu travailler avec la population et les autorités malgaches afin de mieux connaître et protéger cette population de tortues. Pendant plusieurs années, il a tenu à bout de bras ce projet personnel dans un lieu éloigné à la beauté paradisiaque et peu accessible aux communs des mortels.

Les îles du sud-ouest de l’océan Indien et en particulier Madagascar constituent des lieux de fréquentation et de migration importants pour cinq espèces de tortues marines: la tortue verte, la tortue caouanne, la tortue imbriquée, la tortue luth et la tortue olivâtre. La vie aquatique y est particulièrement riche d’une faune et d’une flore foisonnantes peu connues que Géraud Leroux tente de faire découvrir. 

Un projet de recherche unique

Géraud Leroux parcourt les eaux turquoise qui entourent ces îles isolées pour un projet unique en son genre qui allie la prise de données scientifiques auprès des tortues marines à la sensibilisation environnementale auprès des communautés. Chaque mois, Géraud part en expédition en bateau à partir de Maintinaro, le village où il demeure, jusqu’aux îles Barren, en compagnie de ses collaborateurs malgaches. Lors de ces expéditions, il doit plonger et s’approcher des tortues, nager avec elles, les côtoyer et les observer dans toute leur beauté. 

Un moment privilégié, mais aussi un moment fébrile, car pour les analyser il doit s’approcher et capturer sous l’eau de manière humanitaire une soixantaine de tortues aux fins de recherche scientifique. Après avoir effectué plusieurs relevés, son plus grand plaisir est de les relâcher sous l’eau et de les voir reprendre leur liberté. Depuis les débuts du projet, Géraud et son équipe ont étudié plus de mille tortues marines. 

Articles connexes
37 - À la rescousse des tortues marines
À Madagascar, Géraud Leroux se consacre à la protection des tortues marines des îles Barren.
Liens
Association Caouanne - Étude et protection des tortues marines
Réseau Interdisciplinaire pour une gestion durable de la biodiversité marine - Projet de recherche et de conservation des tortues marines.
Laisser un commentaire


Enlever l'image L'image doit être au format jpeg et ne pas dépasser 10 Mo.
La résolution doit être inférieure a 3000x3000


Code de vérification
Saisissez les caractères qui apparaissent dans l’image ci-dessus. Si vous ne pouvez les lire, cliquez ici.