AccueilDécouverteCollection Humanima36 - Au paradis des lémuriens
36 - Au paradis des lémuriens

Des espèces endémiques

Isolée du reste du monde, Madagascar accueille des espèces animales, tels des batraciens, des reptiles, des insectes, des oiseaux et des lémuriens que l’on ne peut voir nul part ailleurs.

print send digg delicious
  • Présentement 5.00/5 étoile.
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
comments 0 commentaire

36 - Au paradis des lémuriens

Résumé de l’épisode

À Madagascar, Olivier Behra tente de protéger les forêts du littoral de l’est de l’île afin que les lémuriens puissent revenir y vivre, tout en favorisant des activités de subsistance pour les populations locales. 

Synopsis

Depuis près de 20 ans, le Français Olivier Behra protège l’île de Madagascar et son patrimoine naturel endémique, dont les lémuriens, des espèces de primates arboricoles uniques à l’île.

La population de Madagascar est aussi pauvre que sa nature est riche. Pour subvenir à leurs besoins, les paysans brûlent les parcelles de forêts pour en faire des terres agricoles. Constatant que la biodiversité unique de Madagascar est menacée, Olivier Behra crée des réserves et des corridors forestiers pour protéger la dizaine d’espèces de lémuriens de l’île. En compagnie de ses collaborateurs malgaches, il plante des arbres à croissance rapide et implique les populations locales dans la protection et l’utilisation des ressources de la forêt, notamment pour la production de plantes médicinales et d’huiles essentielles destinées au marché occidental.

Dans les réserves de Vohibola et de Vohimana, nous partons à la rencontre des lémuriens en compagnie d’Olivier Behra et de Rakout, un ancien braconnier reconverti en guide pour la protection de la faune, qui connait cette forêt dense comme le fond de sa poche. En seulement quarante ans, 50 % de la surface boisée de la réserve de Vohimana a disparu. Grâce à la création de nouveaux corridors forestiers, les lémuriens pourront se disperser et ainsi éviter la consanguinité. L’ajout de leurs arbres fruitiers préférés pourra les attirer dans les corridors fauniques même si les arbres n’ont pas encore atteint leur pleine maturité.

Au Parc de lémuriens, Laurent Almouric partage les mêmes inquiétudes qu’Olivier Behra concernant la disparition possible des lémuriens de Madagascar. Ces primates étant arboricoles, la déforestation leur est fatale, car ils ne sont pas adaptés à se mouvoir au sol. Dans son parc, Laurent Almouric héberge neuf espèces de lémuriens que nous découvrirons.

Olivier Behra croit fermement que si l’on veut préserver les habitats et les animaux qui y vivent, il faut impliquer les populations locales et trouver des activités qui leur permettent de survivre et de croire à la valeur incroyable de leur forêt.

Articles connexes
Olivier Behra
À Madagascar, Olivier Behra protège les forêts du littoral de l’est de l’île et les lémuriens, animaux emblématiques du pays.
Madagascar
Madagascar, surnommée l’île rouge, est la quatrième plus grande île du monde après le Groenland, la Nouvelle-Guinée et Bornéo. Située au sud-est des côtes africaines, cette île à la biodiversité incroyable abrite plusieurs espèces animales et végétales fascinantes, dont les lémuriens et les baobabs, des arbres géants gorgés d’eau.
Liens
Site Web Olivier Behra Spécialiste de la valorisation des ressources naturelles; populations locales, biodiversité et secteur privé pour le développement durable
ONG L’homme et l’environnement L'homme et l'environnement
Parc de lémuriens, Madagascar Réserve de Lémuriens et Parc Botanique
Laisser un commentaire


Enlever l'image L'image doit être au format jpeg et ne pas dépasser 10 Mo.
La résolution doit être inférieure a 3000x3000


Code de vérification
Saisissez les caractères qui apparaissent dans l’image ci-dessus. Si vous ne pouvez les lire, cliquez ici.