Accueil > Accueil Blogue et Forum > Alan Mc Lean > Des chauves-souris en ville >
Alan Mc Lean
Alan Mc Lean, biologiste de formation, œuvre dans le domaine du journalisme et de la vulgarisation scientifique. Au Biodôme de Montréal, il sensibilise le public aux grands enjeux environnementaux.

Des chauves-souris en ville

29-03-2011, 0 commentaire(s), Par : Alan Mc Lean

Depuis les années 50, le nombre de chauves-souris diminue continuellement en Amérique du Nord. La perte d’habitats, l’usage de pesticides, l’activité humaine et, tout récemment, le syndrome du museau blanc ont réduit considérablement leurs populations. Le Québec compte huit espèces. « Malgré l’urbanisation, on retrouve encore des chauves-souris à Montréal », explique François Fabianek de l’Université du Québec à Montréal. Pour recenser ces bêtes, ce collaborateur du Biodôme a sillonné 24 espaces verts montréalais afin d’écouter, en début de soirée, leurs cris d’écholocation. Typiques à chaque espèce, ces cris sont émis lors des déplacements ou durant la chasse.


L’espèce la plus active à Montréal est la grande chauve-souris brune, suivie des espèces du genre Myotis, de la chauve-souris cendrée et de la pipistrelle de l’Est.  Ces deux dernières tout comme la chauve-souris argentée, la chauve-souris rousse et la chauve-souris pygmée de l’Est sont inscrites sur la liste des espèces susceptibles d’être désignées menacées ou vulnérables au Québec. Les grandes chauves-souris brunes et les chauves-souris cendrées semblent moins sélectives et sont distribuées uniformément sur le territoire étudié : les parcs naturels, les parcs urbains, les golfs et les cimetières. Quant aux espèces du genre Myotis et la chauve-souris pipistrelle de l’Est, celles-ci affectionnent les habitats ayant un fort recouvrement forestier et situés près de l’eau comme dans les parcs-nature de l’île.  


L’étude de François Fabianek montre que les espèces à grande envergure d’aile, à masse corporelle importante  (20-25 g), à vol rapide et peu habile, comme la grande chauve-souris brune et la chauve-souris cendrée, fréquentent les milieux ouverts tels que les golfs, les cimetières et les parcs urbains. Les espèces plus petites, agiles et à vol moins rapide, comme celles du genre Myotis et la pipistrelle de l’Est, ont des ailes courtes et volent habilement entre les arbres. Elles fréquentent davantage les milieux forestiers et se retrouvent dans les parcs-nature. 


L’eau est un facteur important dans la distribution des chauves-souris, car à Montréal, la majorité d’entre elles se retrouve en bordure de l’île, surtout le long de la Rivière des Prairies. Selon le chercheur, l’eau favorise la reproduction des insectes et les chauves-souris, toujours opportunistes, profitent de cette manne. Les lampadaires, surtout ceux qui sont au mercure en projetant une lumière blanche, attirent également les insectes et facilitent la chasse. La présence de route est ainsi un facteur important dans la répartition des chauves-souris urbaines.


Par Alan Mc Lean


Biologiste et animateur au Biodôme de Montréal.

Commentaires
Aucun commentaire pour ce billet
Répondre à ce billet

Pour commenter cet article, remplissez le formulaire suivant. Les commentaires seront modérés avant la diffusion sur le site.

Nom* :

Courriel* :

Votre adresse courriel ne sera pas diffusé.

Commentaire* :

Vérification* :

Code de vérification
Saisissez les caractères qui apparaissent dans l’image ci-dessus. Si vous ne pouvez les lire, cliquez ici.

* Champs obligatoires

Blogueurs
documentairesL'équipe Humanima
Venez échanger avec l'équipe d'Humanima.
documentairesAlan Mc Lean
Alan Mc Lean, biologiste de formation, œuvre dans le domaine du journalisme et de la vulgarisation scientifique. Au Biodôme de Montréal, il sensibilise le public aux grands enjeux environnementaux.
documentairesPhilippe Henry
Le photographe Philippe Henry se préoccupe du sort réservé à la nature et à ses habitants. Avec son appareil photo, il capte des images saisissantes qui témoignent de la beauté et de la fragilité du monde animal.
documentairesJean Lauriault
Passionné par le papillon monarque, Jean Lauriault consacre sa vie à la protection de cet insecte merveilleux et d’un phénomène migratoire exceptionnel.
documentairesJacinthe Bouchard
Jacinthe Bouchard est une spécialiste du comportement animalier qui oeuvre dans les zoos autour de la planète afin d'entrainer les animaux à recevoir des soins vétérinaires.
documentairesGuy Fitzgerald
Guy Fitzgerald est le fondateur de la clinique des oiseaux de proie à St-Hyacinthe. Il reçoit plus de 300 oiseaux chaque année qu’il s’efforce de soigner et de retourner en nature.
documentairesPascale Otis
Grande voyageuse, Pascale Otis se passionne pour la recherche et la vulgarisation scientifique. Elle a simplifié la science notamment à travers des documentaires, des conférences et des articles.
documentairesContributeurs
Contribuez au blogue en publiant votre propre billet.
Contribuer à notre blogue
contributeur
Vous désirez partager vos connaissances? Publiez votre propre billet sur le blogue Humanima et voyez ce qu'en pense la communauté Humanima!
Inscription à la liste
Pour être informés des nouveautés, inscrivez-vous à la liste d'abonnés.
S'inscrire
promo